Recommandé, 2021

Choix De L'Éditeur

Les médias sociaux font de nous LaZzzy

La semaine dernière, je me suis procuré un nouveau téléphone Android et j'étais très enthousiasmé par tout ce que je pouvais faire avec. J'ai fait quelques plans pour la semaine à venir et je les ai bien rangés dans Google Keep. Voici ce que j'ai planifié, puisque je ne suis pas un lecteur vorace, mais j'ai l'intention de l'être. J'ai donc décidé de lire de plus en plus. J'avais prévu de lire de bons livres et de passer plus de temps à lire Quora, mais rien de tout cela ne s'est produit. Après quelques minutes, tout semblait trop long à lire (TL; DR). Bien que je puisse parcourir les liens 9GAG et imgur sur Reddit toute la journée, mais quand il s’agit de lire, j’abandonne complètement au bout d’un moment. Cela pourrait être le cas de la majorité des personnes qui passent beaucoup de temps sur Internet.

La durée d'attention des personnes a considérablement diminué ces dernières années. En 2000, la durée d'attention moyenne d'un individu était de 12 secondes, ce qui est tombé à 8 secondes en 2012 (même moins que celle d'un poisson d'or de 9 secondes). La question est: où est passée la durée d'attention? Est-ce Internet, qui ne nous permet pas de nous concentrer sur une chose à la fois? Qu'est-ce que c'est, tu ne veux pas savoir?

On ne peut pas en vouloir à l’ensemble de l’Internet, mais aux médias sociaux.

Voici pourquoi.

Charges d'information

L'information voyage plus vite que la vitesse de la lumière sur les médias sociaux. Selon une récente infographie publiée par Intel, En une minute à peine sur Internet 6, 39, 800 Go de données Global IP sont transférées.

Chaque minute, 6 nouveaux articles Wikipédia publiés, 100 000 nouveaux tweets postés, 20 millions de photos visionnées sur Flickr, plus de 6 millions de pages vues sur Facebook, 30 heures de vidéos téléchargées sur YouTube et bien d'autres événements.

Cette surcharge d'informations ne nous permet pas de nous concentrer sur un sujet. Pour nous maintenir dans le rythme, nous nous sommes adaptés en conséquence, nous avons commencé à parcourir les informations et, avec le temps, nous avons développé une habitude qui nous empêche de lire. N'est-ce pas mauvais?

Les médias sociaux sont bousillés

Pas un gâchis complet, mais oui, les médias sociaux sont gâchés.

Plusieurs fois, je me retrouve à parcourir le fil de nouvelles de Facebook pendant quelques minutes, mais je ne trouve rien qui vaille la peine d'être recherché. D'autre part, Twitter ne me permet même pas de faire défiler l'écran, même suivre le rythme des tweets qui affluent à tout moment est une tâche ardue.

Les médias sociaux nous alimentent avec beaucoup d’informations (informations recherchées + informations non recherchées (facteur surprise) + informations sponsorisées) qui gâchent tout.

Et cela comment, beaucoup de notre temps va à la poubelle et le temps restant n'est pas suffisant pour creuser profondément et se concentrer sur un sujet particulier.

Les médias sociaux tentent de tirer profit de notre capacité d'attention réduite

Pinterest repose sur le concept unique selon lequel une image vaut mille mots, essayant de remplacer les images par du texte; Twitter veut que nous complétions chaque phrase en moins de 140 caractères et Vine, récemment lancé, tente de nous habituer aux vidéos de moins de 7 secondes.

Obtenez-vous ce qu'ils essaient de faire?

La nouvelle stratégie de Social Media consiste à tirer parti de la capacité d’attention des utilisateurs et à proposer leurs services en conséquence, afin que les utilisateurs puissent obtenir ce dont ils sont habitués. Dans ce processus, dans quelques années, l’attention des utilisateurs tomber plus loin.

N'est-ce pas malade? Penses-y.

Maintenant, le problème est de savoir comment cela peut-il être évité?

Je n'ai pas de réponse à cette question pour le moment, mais je prends quelques jours d'Internet après ce post. Peut-être que je proposerai des solutions dans le prochain post.

Faites-moi savoir vos pensées dans la section commentaire.

VOIR ÉGALEMENT:

Sites de réseautage social - Le bon, le mauvais et le truand

Des choses qui comptent

Top