Recommandé, 2021

Choix De L'Éditeur

Différence entre le sanctuaire de la faune et le parc national

La faune constitue le principal patrimoine naturel du monde entier. L’industrialisation continue et la déforestation constituent une menace d’extinction pour la faune. Ainsi, pour conserver et préserver le patrimoine naturel du pays, des réserves naturelles, des parcs nationaux, des réserves de biosphère, etc. sont réservés. Les réserves fauniques désignent une zone offrant une protection et des conditions de vie favorables aux animaux sauvages.

D'autre part, le parc national protège l'ensemble de l'écosystème, à savoir la flore, la faune, le paysage, etc. de cette région. Enfin, les réserves de biosphère constituent les zones protégées, qui tendent à conserver la diversité génétique des plantes, des animaux, des oiseaux, etc.

L'extrait d'article tente de clarifier la différence entre sanctuaire animalier et parc national, alors lisez-le.

Tableau de comparaison

Base de comparaisonSanctuaire de la fauneparc national
SensLe refuge faunique est un habitat naturel appartenant au gouvernement ou à un organisme privé qui protège des espèces d'oiseaux et d'animaux.Le parc national est la zone protégée, qui est établie par le gouvernement, afin de conserver la faune et de la développer.
ConservesAnimaux, oiseaux, insectes, reptiles, etc.Flore, faune, paysage, objets historiques, etc.
ObjectifS'assurer que la population viable de la faune et de ses habitats est maintenue.Protéger les objets naturels et historiques et la faune d'une région.
RestrictionLes restrictions sont moins et il est ouvert au public.Très limité, l'accès aléatoire aux personnes n'est pas autorisé.
Permission officielleNon requisChamps obligatoires
LimitesNon fixéFixé par la législation
Activité humaineAutorisé mais dans une certaine mesure.Pas autorisé du tout.

Définition du refuge faunique

Le sanctuaire de la faune, comme son nom l'indique, est le lieu réservé exclusivement à l'utilisation de la faune. Il comprend les animaux, les reptiles, les insectes, les oiseaux, etc. Autrement appelé refuge pour la faune, il constitue un habitat et des conditions de vie saines et saines. les animaux sauvages, en particulier ceux en voie de disparition et rares, afin de pouvoir vivre en paix toute leur vie et de maintenir leur population viable.

Pour la bonne gestion du sanctuaire, des rangers ou des gardes sont nommés pour patrouiller dans la région. Ils garantissent la sécurité des animaux, qu'ils soient braconniers, antérieurs ou harcelants.

L’Union internationale pour la conservation de la nature, bientôt appelée l’UICN, a regroupé les sanctuaires pour la faune dans la catégorie IV des aires protégées.

Définition du parc national

Parc national implique une zone exclusivement désignée par le gouvernement pour la conservation de la faune et de la biodiversité en raison de son importance naturelle, culturelle et historique. Il abrite des millions d'animaux, d'oiseaux, d'insectes, de micro-organismes, etc. de gènes et d'espèces différents, qui leur fournissent un environnement sain et sûr.

Les parcs nationaux préservent non seulement la faune sauvage, mais ils permettent également de divertir le patrimoine environnemental et paysager de manière à ne pas nuire à celui-ci, de manière à procurer du plaisir aux générations futures. La plantation, la culture, le pâturage, la chasse et la prédation des animaux, la destruction des fleurs sont hautement interdites.

L'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a déclaré les parcs nationaux dans la catégorie II des aires protégées. Pour visiter les parcs nationaux, une autorisation officielle des autorités compétentes est requise.

Principales différences entre le sanctuaire de la faune et le parc national

Les points ci-dessous expliquent la différence entre sanctuaire animalier et parc national:

  1. La réserve faunique peut être comprise comme les régions où la faune et son habitat sont protégés de toute perturbation. Inversement, un parc national est une zone de campagne spécialement conçue pour la faune, où elle peut vivre librement et utiliser les ressources naturelles.
  2. Les sanctuaires de la faune sont réputés pour la conservation de la faune, qui comprend des animaux, des insectes, des micro-organismes, des oiseaux, etc. de différents gènes et espèces. Par ailleurs, les parcs nationaux sont très réputés pour préserver la flore, la faune, les paysages et les objets historiques.
  3. Les sanctuaires de la faune visent à assurer le maintien d'une population importante de la faune et de ses habitats. Par contre, les parcs nationaux protègent le patrimoine environnemental, paysager et culturel de la région.
  4. En ce qui concerne les restrictions, les parcs nationaux sont des zones très restreintes, qui ne sont pas ouvertes à tous les habitants, alors que les réserves fauniques ont moins de restrictions que les parcs nationaux.
  5. Pour visiter les parcs nationaux, une autorisation officielle doit être obtenue des autorités compétentes. En revanche, aucune autorisation officielle ne doit être prise pour visiter une réserve faunique.
  6. Les limites des sanctuaires de la faune ne sont pas sacro-saintes. Cependant, les parcs nationaux ont des limites clairement définies.
  7. Les activités humaines sont autorisées dans une mesure limitée dans les réserves fauniques, mais dans le cas des parcs nationaux, elles sont strictement interdites par les autorités.

Conclusion

Les réserves fauniques et les parcs nationaux sont les lieux touristiques préférés des amoureux de la nature. La plupart des parcs nationaux étaient à l’origine des sanctuaires pour la faune, qui sont ensuite transformés en parcs nationaux.

En Inde, la Wildlife Protection Act de 1972 a été promulguée dans le but de protéger les espèces menacées de disparition et de propager la zone de conservation du pays, à savoir les parcs nationaux.

Top