Recommandé, 2022

Choix De L'Éditeur

Différence entre infraction reconnaissable et non reconnaissable

L'infraction implique un acte illégal ou un crime. En termes plus fins, l'infraction implique tout acte, de nature punissable et contre lequel une plainte est enregistrée, avec l'autorité appropriée, à savoir la police ou le magistrat. L'infraction peut être qualifiée d'infraction identifiable et d'infraction non identifiable, l'infraction identifiable étant celle dans laquelle la police peut arrêter l'accusé sans mandat.

D'autre part, l'infraction non reconnaissable peut être décrite comme l'infraction dans laquelle la police ne peut arrêter une personne sans mandat et où une autorisation expresse du tribunal est également requise. Pour ce qui est des crimes, il faut connaître les différences entre les infractions identifiables et non identifiables, afin de mieux comprendre la loi.

Tableau de comparaison

Base de comparaisonInfraction cognibleInfraction non reconnaissable
SensUne infraction identifiable est une infraction dans laquelle la police est autorisée à prendre acte du crime par elle-même.Les infractions impossibles à reconnaître sont les infractions dans lesquelles la police n'a pas le pouvoir d'appréhender une personne pour un crime par elle-même.
ArrêterSans mandatRequiert un mandat
Approbation du tribunalPas nécessaire pour commencer l'enquête.L'approbation préalable du tribunal est nécessaire pour commencer l'enquête.
InfractionOdieuxRelativement moins odieux
ComprendMeurtre, viol, vol, enlèvement, etc.Faux, tricherie, voies de fait, diffamation, etc.
PétitionFIR et plaintePlainte seulement.

Définition de l'infraction cognible

L'infraction dans laquelle l'agent de police n'a pas besoin de mandat pour arrêter l'accusé et a le pouvoir d'ouvrir une enquête sans autorisation du tribunal est appelée infraction identifiable. Dans ce type d'infraction, une fois que l'accusé est arrêté, il sera présenté au magistrat dans les délais impartis. Comme le crime est de nature grave, l'approbation du tribunal est implicite dans les infractions identifiables.

Le premier rapport d’information, communément appelé FIR, n’est déposé qu’en cas de délit identifiable. Les infractions identifiables sont des crimes graves comprenant le meurtre, le viol, les émeutes, le vol, la mort avec dot, l'enlèvement, l'abus de confiance criminel et d'autres infractions odieux.

Définition de l'infraction non reconnaissable

Les infractions non reconnaissables sont les infractions énumérées dans la première annexe du Code pénal indien et sont de nature punissable. Lorsqu'une infraction est non-reconnaissable, la police n'a pas le droit d'arrêter l'accusé sans mandat, de même qu'elle n'a pas le droit d'ouvrir une enquête sans l'accord préalable du tribunal. Cela inclut les crimes comme le faux, les voies de fait, la tricherie, la diffamation, la nuisance publique, les blessures, les méfaits, etc.

Dans le cas d'une infraction non-reconnaissable, le processus judiciaire commence par le dépôt d'une plainte pénale auprès du magistrat métropolitain, qui ordonne ensuite au commissariat de police concerné d'enquêter sur le crime, après quoi un acte d'accusation est déposé auprès du tribunal, qui est suivi du procès. Après le procès, le tribunal ordonnera la délivrance d'un mandat d'arrêt contre l'accusé.

Principales différences entre les infractions cognitives et non cognibles

Les points suivants sont pertinents en ce qui concerne la différence entre une infraction identifiable et une infraction non-reconnaissable:

  1. L'infraction dans laquelle le policier prend seul connaissance du crime, car elle n'a pas besoin d'attendre l'approbation du tribunal, est connue comme une infraction pouvant être reconnue. Comme son nom l'indique, l'infraction non reconnaissable est celle dans laquelle la police n'a pas le pouvoir d'appréhender une personne pour un crime à elle seule, une autorisation expresse du tribunal étant requise.
  2. En infraction identifiable, la police peut arrêter une personne sans mandat. Par contre, un mandat est obligatoire en cas d'infraction non reconnaissable.
  3. En infraction identifiable, l'ordonnance du tribunal n'est pas nécessaire pour ouvrir une enquête. À l'inverse, dans l'infraction non-reconnaissable, il faut tout d'abord obtenir la décision du tribunal pour mener une enquête.
  4. Les infractions identifiables sont des crimes odieux, alors que les infractions non-reconnaissables ne sont pas si graves.
  5. Les infractions identifiables comprennent le meurtre, le viol, le vol, l’enlèvement, la contrefaçon, etc. Au contraire, les infractions impossibles à connaître comprennent les infractions comme le faux, la tricherie, les voies de fait, la diffamation, etc.
  6. Pour une infraction identifiable, on peut déposer un RIP ou porter plainte au magistrat. Contrairement à ce qui se passe en cas de délit non-reconnaissable, on ne peut que porter plainte devant le magistrat.

Conclusion

Selon la gravité du crime, les infractions identifiables sont de nature passible de sanctions ou non, alors que les infractions non reconnaissables sont des infractions passibles de sanctions. Les infractions non reconnaissables sont punies d'une peine d'emprisonnement de moins de trois ans ou parfois d'une amende, alors que les infractions identifiables sont passibles d'une peine d'emprisonnement de trois ans ou plus.

Top